Projets inclassables

     2   PROJET KIPARE SENTO  

     3    ATELIER d'ECRITURE

     4    SI ON BRONZAIT ENSEMBLE

PROJET KIPARE SENTO

Trop souvent la réalisation d'un projet de développement est liée à l'acquisition de subventions. Dans celui-ci nous voulons montrer qu'il est possible, en s'appuyant sur un savoir faire local, de faire évoluer une activité quotidienne en une production artisanale. Cultiver, cuisiner sont des activités courantes dans tous les villages africains. En réunissant ces actions au sein d'une même opération on arrive à la fabrication et la commercialisation de purée de piment. Une part des bénéfices de ces ventes servira au développement de l'opération pour en faire une production artisanale.

Le projet, proprement dit, sera de relater cette opération dans un document qui sera mis à disposition des personnes qui oeuvrent dans des actions de développement, dans la perspective de les voir s'en emparer pour reproduire le principe.

PROFIL DU PROJET

 

·         Titre du projet

Projet kipare sento.

·         Lieu d'exécution

Koudougou, Burkina Fasso.

·         Secteur d'intervention

Communication.

·         Participant

Les habitants du village.

Le BCSPGR.

·         Bénéficiaire

Les associations ou les groupements qui cherche à faire financer un projet.

Les ONG qui travaillent dans le secteur du développement.

·         Chronogramme d'exécution, durée du projet

Début du projet : dés acquisition des financements.

Durée du projet : un an, renouvelable.

·         Suivi, évaluation du projet

Un suivi hebdomadaire sera mis en place. Une évaluation trimestrielle sera faire. Au terme de l'opération une évaluation finale sera faire avant validation du rapport de suivi.

·         Financement                       en francs cfa             en euros

Montant total :                              1 707 50                2 604

Valorisation :                                                                                       

Fonds propres :                                     2 488                    4

Emprunt :                                         195 000                 297

Subvention recherchée :                      1 510 000               2 303

 



[1] En français : piment écrasé (purée de piment).

atelier d'ecriture de koudougou

Dans le panorama artistique qui se développe au Bukina Faso, la littérature n'y est pas représentée à sa juste valeur. Mode d'expression plus confidentiel que la peinture, la musique ou la sculpture, l'écriture se heurte, en plus des problèmes économiques, au décalage qui  existe entre le français parlé dans le pays et la forme académique de cette langue. Doit-on continuer à creuser le fossé qui  existe entre langue écrite et langue orale, ou peut-on écrire dans une forme qui va développer des aspects linguistiques spécifiques au Burkina ainsi que dans les autres pays francophones de la région ? Tel sera la problématique qu'auront à débattre les participants à l'atelier d'écriture de Koudougou.

 

PROFIL DU PROJET

 

·         Titre du projet

Atelier d'écriture de Koudougou.

·         Lieu d'exécution

Koudougou, Burkina Faso.

·         Secteur d'intervention

Art, littérature.

·         Participant

10 jeunes auteurs.

·         Chronogramme d'exécution, durée du projet

Durée du projet : Préparation 6 mois.

                            Réalisation 10 jours.

Début du projet : le 9 octobre. (Date à confirmer.)

·         Suivi, évaluation du projet

Suivi journalier.

Evaluation par les participants et par l'équipe d'animation.

·         Financement  

Le budget reste à être étudier, et, ne sera disponible que lors de la version définitive du projet.

·         Partenaire du projet

Association Benebnooma

Partenaires souhaités : Ministère des arts de la culture et du tourisme

                                        Centre culturel Georges Méliés

                                        Office International de la francophonie

                                        Union Européenne

                                        Université de Koudougou

                                        RTB, émission parenthèses

                                        Région Aquitaine

 

 

 

 

et si on bronzait ensemble !

 

L’association des Jeunes Artistes Bronziers de Koudougou met en place des stages de formation aux techniques de la sculpture en bronze. Cette association souhaite s’ouvrir vers des relations interculturelles en accueillant des jeunes français dans ces formations. Organisé, à Koudougou, sur deux semaines le groupe se composera de jeunes français ainsi que de jeunes burkinabè. Sous la conduite d’un maître bronzier, ces jeunes seront initiés aux différentes étapes de la réalisation d’une statue en bronze. Le modèle en cire, le moule en terre, la fusion du bronze, le coulage du métal liquide... toutes ces opérations seront effectuées dans les conditions habituelles de travail des bronziers burkinabè.

L’hébergement se fera dans un centre d’accueil, à environ 1,5 kilomètres de la fonderie. Des vélos seront à la disposition des jeunes durant leur séjour. Petits déjeunés, (de style français), repas du midi (de style burkinabè) font parti des prestations dues. Les repas du soir sont à la charge des stagiaires. Nous avons opté pour cette solution dans le but "d’obliger " les jeunes à se prendre en charge une partie de la journée et à être en contact avec la vie de Koudougou. Si cette formule pose de réels problèmes nous avons des solutions de remplacement...

La journée sera découpée en deux temps, de 8 heures à 14 heures travail dans l'atelier des fondeurs, après midi repos et détente.

Pour des raisons pratiques, il ne nous est pas possible d’accueillir des personnes de moins de 18 ans.

Pour les inquiets avec 2 000 francs cfa soit 3 euros on fait un excellent repas !

Prendre la précaution de mettre à jour ses vaccins antitétaniques.

Prix du séjour 175 000 francs cfa soit 270 euros. (Billet d’avion non compris)

Règlement 50 euros lors de l’inscription le reste en arrivant à Ouaga.

Pour voyager les meilleurs tarifs : air Algérie, mais chacun fait comme il veut.

Pour en savoir plus, c’est simple, demandez moi !

Pardon c’est du 11 au 25 juillet 2009.

 

 

Le BCSPGR est mandaté par l’association des Jeunes Artistes Bronziers de Koudougou pour agir en ses nom et place.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×